Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 23:10

 

 

Il vous est présenté ci-après les derniers documents concernant la succession de Feu Monsieur le Président Félix Houphouet Boigny, obtenus difficilement de l'Union des Banques Suisses.

 

Ces faux documents qui avaient été établis à la demande de mes demi frères et sœur :

 

Augustin - François (décédé à ce jour) - Guillaume - Marie N'dri kan Demesse Zinsou née Houphouet Boigny; pour se prévaloir seuls héritiers.

 

En rappel ils avaient initiés en 1995 une action en justice près du Tribunal de Première Instance de Paris – Cas transféré en 1996 près du seul Tribunal compétent : le Tribunal de Toumodi ( Côte d'ivoire).

 

Feu Monsieur le Président Félix Houphouet Boigny étant Ivoirien, les documents établis en Suisse (Canton du Valais) donnant tout pouvoir à monsieur Philippe Maurice Rideau (5 rue César Franck 75015 Paris), n'ont par conséquent aucunes valeur juridique.

 

A savoir et toujours en rappel que mes demi frères et sœur ci-dessus citésont eu l'aval du notaire de

l’État Ivoirien en la personne de Maître Yeboue Kouame K. Venance ( 4/6 Avenue Crosson Duplessis Lot 50 – 01 B.P. 6372 Abidjan 01 ).

 

Nota Bene: Le jugement a été rendu le 27 Juillet 2000 par le tribunal de Toumodi: Ils ont été déboutés en leurs prérogatives ( à savoir se prévaloir seuls héritiers avec leurs mère Madame Kadine Racine

Sow – décédée ).

Ce même Tribunal établissait la liste des ayants droits de la succession de Feu Monsieur Félix Houphouet Boigny.

 

En l'absence d'un Testament soit disant occulté, je suis en droit à recevoir 1/6 eme de tous les biens appartenant àmon Père.

 

Je suis toujours dans l'attente de l’indemnisation (1/6 eme) de la vente de la collection privée de mon Père (mobiliers signés - tableaux de Maîtres - objets d'art...). Vente aux enchères effectuée par Maître Jean Pierre Osenat à Fontainebleau (29 Juin 2008).

 

Un courrier en ce sens a été adressé à Monsieur le Président Alassane Dramane Ouattara par le biais de L’Ambassadeur de Cote d'Ivoire en France Monsieur Coulibaly, il y a près de deux mois.

 

Sans réponse à ce jour. Ce qui est inconcevable.

 

Différentes tentatives pour rencontrer Monsieur l'Ambassadeur de Côte d'Ivoireen France n'ont pas abouties.

 

L'agence A.I.C.I. S.A. Interpellée à deux reprises (Sommations Interpellatives) n'a jamais donnée d'informations quant à la gestion des biens immobiliers de Feu mon Père Monsieur le Président Félix Houphouet Boigny.

 

Dans l'espoir que la Lettre Ouverte à Monsieur le Président Alassane Dramane Ouattara (en date du 1er Juin 2011) aura retenu l'attention d'un certains nombres de personnes.

 

 

 

Présentation des documents déjà énoncées :

 

 

PROCURATION AUTHENTIQUE DELIVREE EN BREVET.

 

(En date du 10 Mars 1999)


Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

Page 5

Page 6

 

 

DEPOT DE PIECES PROCURATION POUR REGLER SUCCESSION PAR LES CONSORTS

HOUPHOUET BOIGNY AU PROFIT DE MONSIEUR MAURICE FREDERIC RIDEAU.

 

(En date du 15 Juin 1999).

 

 

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

 

 

 

 

 

Signature : Hélène Houphouet Boigny – Abla Pokou.

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame Hélène Houphouet Boigny - Abla Pokou -
commenter cet article

commentaires

anonyme 1 09/07/2016 14:30

anonyme 1 20pour cent pour les 3autres
soit 6,6 pour cent y compris pour florence_ la veuve tehrese prenant le 1/4 comme le veut la loi

anonyme 1 09/07/2016 14:29

votre histoire est interessante et meriterait une these c'est dommage que la regrettee florence n'ait pas ete reconnue heritiere ce n'est pas bon sur le plan pyscologique pour ses enfants orphelins de mere mais dieu est grand _ il ya pourtant assez d'argent se paratger et rien ne vaut un frere une soeur ou des neveux ; ce sont contrairment a l'argent des ressources non renouvellables / les 4enfants de madame sow aurait pu prendre 80 pour cent _ chacun 20 pour cent et partager les 20 pour cent pourles 3

Présentation

  • : La Succession Privée de Monsieur le Président Houphouet Boigny
  • : Explications sur une succession toujours non réglée malgré un Jugement rendu par l'État Ivoirien en 2000
  • Contact

Rechercher

Archives